vendredi 24 mars 2017

The Mortal Instruments #6 de Cassandra Clare

Titre : The Mortal Instruments #6, La cité du feu sacré

Auteure : Cassandra Clare

Editions : Pocket Jeunesse

Prix : 19.90€

Genres : Fantastique, Aventure, Amour, Amitié

Synopsis : Les ténèbres s'abattent sur le Monde Obscur. Le chaos et la destruction se propagent à une vitesse terrifiante. Clary, Jace, Simon et leurs compagnons rassemblent leurs forces pour faire face au démon le plus puissant qu'ils aient jamais affronté : Sébastien, le frère de Clary. Rien ne semble pouvoir l'arrêter. L'unique espoir de l'anéantir se trouve au cœur du Royaume des Démons. Mais, pour les Chasseurs d'Ombres, ce voyage exige de lourds sacrifices. La quête s'annonce plus difficile que jamais ...

Mon avis :


Wahou. C'est le mot que je retiendrais en pensant à cette saga, et à ce tome presque final !

J'ai attendu presque 2 ans avant de me lancer dans cette lecture, parce qu'en tant que grande fan de la saga, je redoutais cette fin. Peur d'être déçu, peur d'une fin pleine de mort, et puis simplement peur de quitter ces personnages fantastiques dont je suis les aventures depuis si longtemps. (Je vous prévient, cette chronique va être très, très sentimentale).

On retrouve dans ce tome tous ces personnages : Clary, Jace, Alec, Isabelle, Simon, Magnus et tous les Chasseurs d'Ombres ainsi que la population du Monde Obscure. C'est le dernier tome de la saga, donc l'univers est bien installé, et on ne perd pas de temps en explication, donc l'intrigue peut prendre plus de place. Alors même si ma mémoire aurait bien aimé un petit rafraîchissement, ça fait toujours plaisir de revenir dans cet univers ! Il y a une tension palpable tout le long du roman, car la guerre fait rage dans ce monde secret, et Clary et ses amis sont au cœur de ce conflit. Je trouve que par ce biais, il fait un peu écho au tome 3, et que les tome 1-2-3 et 4-5-6 formeraient presque deux trilogies distinctes.

Ce que j'ai énormément apprécié dans ce tome, c'est qu'on trouve encore plus de liens avec TDI (mes chroniques des tomes 1, 2 et 3) que dans le reste de la saga, ou du moins je les ai plus remarqués. Honnêtement ça m'a fait chaud au cœur de revoir certains de ces personnages (dont je vous tairais évidemment les noms :) ). D'ailleurs, si j'ai tout compris on va les revoir dans les prochaines trilogies, donc j'ai hâte !

Cassandra Clare mets un point final à l'histoire des personnages principaux de TMI, sans oublier de clôturer une seule intrigue, ce qui est vraiment appréciable. Elle revient aussi quelque peu sur certains des événements des tomes précédents, et on peut réellement observer l'évolution de tous ces personnages. Que dire si ce n'est que cela fait vraiment plaisir de voir ces personnages arriver au terme de leurs histoires, et de pouvoir s'imaginer qu'ils vivront happily ever after <3 (En vrai, vu la poisse que certains portent sur eux, ça va pas durer longtemps ^^ ).

Je vous passe le moment où je vous dis que Cassandra Clare est un génie, qu'elle a réussit à nous sortir des rebondissements dingues, et que ce tome 6 est largement à la hauteur de tous les autres !

Les aventures de ce dernier tome furent passionnantes et immersives !

A partir d'ici, si vous n'avez pas lu le roman, je vous déconseille de lire. Pour les autres, il vous suffira de surligner pour lire.

Premièrement, petit retour sur les morts de ce tome, on en compte 5 : Jordan, dont la mort fut particulièrement brutale, mais qui ne m'a vraiment touchée. Je n'ai jamais été très intéressée par l'histoire de Maïa et Jordan. Ensuite Méliorn et Maureen, encore une fois des personnages donc je ne me souciais pas trop. J'avoue que celle de Raphaël m'a surprise et attristée, car c'est un personnage que l'on découvre dès le premier cycle. En réalité, la plus émouvante était celle de Sébastian / Jonathan, un personnage si terrible et inhumain qui a eu un revirement de caractère à la toute fin. C'était assez émouvant, surtout de voir les réactions de Jocelyn et Clary.

Il faut absolument prendre un moment pour parler de Malec (Magnus/Alec). A la base je les adore, c'est l'un de mes ships préférées de la saga, si ce n'est mon préféré. Mais dans ce tome, surtout au début, ils m'énervent ^^ On sait pertinemment qu'ils vont se remettre ensemble, mais ils préfèrent souffrir chacun de leur côté (Alala ^^ ) . Et puis on en parle de cette magnifique scène de fin, en Edom (I don't want the world. I want you ! ) <3

Et on pourrait aussi parler de ces scènes au début de leur voyage en Edom, quand chacun des personnages visualise leur rêve secret erroné. Le malaise dans celui d'Alec xD

Dans le genre malaise, on peut aussi noter la scène où Raphaël fait boire du sang alcoolisé à Simon, et qu'il fait une déclaration d'amour magnifique à Isabelle, que Robert sort avec une croix catho, et que Simon dit « mauvaise religion ».

Et puis j'ai adoré voir Tessa et Jem, particulièrement dans les dernières scènes quand ils parlent de Will… C'était tellement émouvant de les revoir, et j'ai vraiment hâte de les recroiser dans Lady of Midnight !

Que dire, pour finir, si ce n'est que le terme de cette fantastique saga était simplement magique. Si vous n'avez pas encore lu cette série, lancez-vous au plus vite !

Ma note :


Mes extraits :

« Alec regarda les morceux éparpillés, ébahis.
- Tu as cassé mon téléphone.
Jace haussa les épaules :
- Les gars ne laissent pas les autres mecs insister pour appeler d'autres gars... Ok, c'était bizarre. Les amis ne laissent pas leurs amis appeler sans arrêt leur ex et raccrocher. Sérieusement. Tu dois arrêter.
Alec sembla furieux.
- Donc tu as cassé mon nouveau portable ? Merci Beaucoup.
Jace afficha un sourire décontracté et se rallongea dans l'herbe.
- Il y'a pas de quoi.»


"Le noir pour la chasse quand la nuit tombe
Car tu seras en blanc pour rejoindre ta tombe
Et si la jeune mariée doit être toute en or
Le rouge est la couleur pour invoquer un sort
Lorsque ton corps brûle, de soie blanche sois vêtu
Une bannière bleue pour ceux qu’on croyait perdus

La flamme pour célébrer le néphilim nouveau né
Et aussi pour nous laver de tous nos pêchés
Le gris est pour la connaissance des sages
Les os pour ceux morts au jeune âge
Lumière safran pour la marche de la victoire
Et le vert répare nos cœurs au désespoir
La tour des démons a pour elle l’argent
Et le bronze invoque un pouvoir malfaisant"


« Tout le monde a le potentiel d'être extraordinaire. Du moment que tu as une âme et une volonté libre, tu peux être ce que tu veux, faire ce que tu veux, choisir ce que tu veux. »

" -Alors quel est leur plan ? Frapper la tête de Sébastien avec Jace jusqu'à ce qu'il tombe dans les pommes ?
-Frère Zachariah a fait à peu près la même suggestion, lâcha Jace. Peut-être avec moins de sarcasme. "



(Parce qu'il sonne tellement bien anglais :) ) 
"I did not make a pie." Alec repeated, gesturing expressively with one hand, "for three reasons. One, because I do not have pie ingredients. Two, because I don’t actually know how to make a pie."
He paused, clearly waiting.
Removing his sword and leaning it against the cave wall, Jace said wearily, “And three?”
“Because I’m not your bitch,” Alec said, clearly pleased with himself. "


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire