lundi 9 mai 2016

I.R.L d'Agnès Marot

Titre : I.R.L. (In Real Life)

Auteure : Agnès Marot

Editions : Gulf Stream Collection Electrogène

Prix : 18€

Genres : Romance, Télé-Réalité, Rebondissements

Synopsis : Chloé Blanche a grandi à Life City. Comme tous ses habitants, elle ignore qu'ils sont filmés en permanence. Elle ignore qu'ils sont un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. Elle ignore qu'ils sont les personnages de Play Your Life, l'émission qui fait fureur hors de Life City, IRL. Elle ignore surtout à quel point ils sont manipulés. Lorsqu'elle rencontre Hilmi, le nouveau à la peau caramel, elle tombe immédiatement amoureuse. Mais ceux qui tirent les ficelles ne le lui destinent pas. C'est ainsi qu'elle découvre la nature de tous ceux qui vivent à Life City : les personnages d'un immense jeu vidéo.

(la cover ne rend pas bien du tout, en réalité elle est rose)

Mon avis :

Tout d'abord merci aux éditions Gulf Stream et à Babelio pour ce livre. Sachez néanmoins que mon avis reste sincère.
 
Si I.R.L. me tentait  ce n'était pas pour son résumé mais plus à cause des échanges de l'auteure et de Cindy Van Wilder sur Twitter. Disons que cette dernière nous a bien convaincus et que dès sa sortie, le roman a reçu de nombreuses éloges sur la blogo. Et malgré tout ça, j'ai été surprise d'être totalement prise dans l'histoire et d'apprécier énormément ce roman et ces personnages !
 
On rencontre ici Chloé, adolescente vivant avec sa mère dans la ville de Life City. Rien de particulier jusque là, mais alors qu'elle rencontre le séduisant Hilmi, la jeune fille commence à remarquer des caméras partout dans la ville. Seul problème : elle est la seule à les voir. Dans sa quête de vérité, elle se rendra compte d'une autre chose : les habitants de Life City ne sont peut-être pas aussi libres qu'ils le pensent.
En effet, dans l'I.R.L. Life City n'est qu'un jeu vidéo regardé en direct par des milliers de personnes qui profitent de l'intimité des habitants.
 
Ce livre fait beaucoup penser aux Sims ou encore au TrumanShow (que je n'ai pas vu mais je me suis un peu renseigné), qui sont cités plusieurs fois dans le roman. C'est la première fois que je lis un livre qui traite la téléréalité de cette manière, du contrôle de celle-ci et de la technologie en général.
 
J'ai bien aimé Chloé, même si ce n'est pas un personnage dans laquelle je me suis retrouvée. Elle évolue beaucoup pendant le récit. J'ai adoré le clin d'œil à Cindy dans le roman, et le fait qu'il y ait pleins de femmes fortes. Je voudrais aussi prendre quelques secondes pour parler de la bande de voyeurs composant l'équipe des "gérants" du jeu... (Petite dédicace aux personnes m'ayant entendue lâcher des insultes pendant ma lecture ^^)
 
La narration est très spéciale et très bien construite. La construction est vraiment étonnante ! Très poussée et recherchée, la narration bien pensée alliant plusieurs timeline sur plusieurs lieux sert parfaitement le récit. Ce schéma se retrouve plusieurs fois dans le roman et le rend très addictif, de plus nous avons accès aux pensées de plusieurs personnage.

Ce livre nous amène à réfléchir, comme je vous l'ai dit plus haut, à l'hyper présence de la technologie dans notre vie et ce qui pourrait se passer si tous nos objets connectés était contrôlés par une tierce personne. (et entre nous, j'espère ne plus être là quand ça arrivera...).

Agnès Marot m'a retournée la cervelle avec des rebondissements, de l'action et des émotions qui s'enchainent à un rythme effréné. A chaque fois qu'on pense que Chloé a assez souffert, qu'elle va peut-être avoir un peu tranquillité, un nouveau problème se pose. C'est le genre de roman qu'on ne lâche pas avant de savoir le fin mot de l'histoire.

J'ai vraiment adoré me plonger dans ce récit, je ne lui trouve aucun point négatif mais je ne pourrais pas vous dire que c'est un coup de cœur, même si je vous le recommande évidemment !


Ma note :

10/10

Mes extraits:

"Tu te trompes, Link. La liberté, ce n'est pas manipuler les gens pour les garder près de soi. Ce n'est pas donner la vie, comme tu l'as fait avec moi, comme nous nous apprêtions à le faire avec cette petite fille en devenant ses parents ou ... je ne sais quoi. Non, la liberté, c'est permettre à l'autre de penser, de choisir et même de se tromper si ça lui chante. Et dans ton monde, personne n'est libre. Pas plus que dans le mien."

2 commentaires:

  1. Ce livre me tente beaucoup et ta chronique me donne encore plus envie de le découvrir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'espère que tu te lanceras, il est génial !

      Supprimer