jeudi 4 février 2016

Zouck de Pierre Bottero

Titre : Zouck

Auteur : Pierre Bottero

Editions : Flammarion Collection Tribal

Prix : 7.50€

Genres : Anorexie, Danse, Amitié

Synopsis : Deux lycéennes qui sont meilleures amies, Maïwen, plutôt parfaite, qui cherche l’amour de sa vie, et Anouck, dite Zouck, passionnée de danse classique, qui se trouve trop grosse. Leur vie bascule le jour où Maïwen part avec un homme rencontré sur internet et où Anouck décide de perdre quelques kilos.

L’anorexie. C’est là où en arrive Anouck, après s’être laissé entraîner par les régimes. Malgré l’amour de sa famille et le soutien de Maïwen, s’en sortira-t-elle ?

Mon avis :

Ce livre m'intriguait. Son sujet et l'auteur qui le traitait particulièrement. Depuis que je m'intéresse à la littérature YA et jeunesse, j'ai toujours entendu dire "Pierre Bottero écrivait des supers livres de fantasy" et puis j'ai vu une vidéo qui parlait de ce livre, et j'était très curieuse. Et croyez moi ce livre, pourtant court referme des sensations et des émotions d'une intensité et d'une force inouïe .

On va suivre Anouck, surnommée Zouck par ses amis, qui est passionnée de danse. Elle ne vit que pour ça, même si ses parents lui mettent la pression pour qu'elle obtienne d'excellents résultats scolaires. Sa meilleure amie Maïwen partage sa passion, même si celle-ci ne la vit pas au même niveau que Zouck.
Dans son envie d'évoluer dans la danse, le jeune fille va rencontrer des obstacles, et un événement va tout chambouler dans sa vie, la menant sur une voie qu'elle n'aurait jamais cru emprunter.

Ce livre aborde un sujet tellement grave, tellement fort... Le genre qui vous suit toute une vie. Qui vous marque. Et il le fait d'une façon magnifique, avec une écriture incisive qui correspond parfaitement à ce genre de récit. Il traite ce sujet avec briau, en lui associant un réalisme qui rend l'histoire d'autant plus intéressante.

Malgré la brièveté de ce roman, les personnages sont très bien développés : Zouck est une jeune fille attachante, tout comme sa sœur. Elles représentent très bien ce qu'est la relation entre sœurs avec une différence d'âge importante (et croyez moi je sais de quoi je parle) : elles se disputent tout le temps mais ne pourraient pas vivre l'une sans l'autre. Maïwen, elle aussi est extraordinaire, d'une autre manière certes mais... elle nous touche d'une autre façon.

La fin, pleine d'espoir est à l'image du reste de l'œuvre, sublime et avec très touchante. Pour tout vous dire, j'étais dans le bus quand j'ai fini ce livre, et j'ai couru jusque chez moi pour craqué et verser de nombreuses larmes. Ce livre m'a remué, je vivais avec Zouck, je ressentais ce qu'elle ressentais... Ce roman m'a bouleversé pour tout un tas de raisons, mais le plus simple serai encore de vous laisser le découvrir par vous-même .

Cette chronique a été très difficile a écrire, j'espère qu'elle vous plaira tout de même.

Ma note :

Mes extraits :

"Gardez vous des chemins sombres."

"Sa tête s'effondre sur mon épaule et ses larmes coulent.
Lumineuses.
Sur le chemin sombre.
Qui s'éclaircit. "


"Savez-vous ce que ressent un oiseau lorsqu'un chasseur lui tire dessus, lorsque son corps percé de mille blessures ne lui répond plus, lorsque ses plumes arrachées par les plombs tournoient dans le ciel autour de lui, lorsque ses ailes brisées pendent, inutiles?
Il souffre.
Il souffre et il tombe."

4 commentaires:

  1. Très belle chronique. J'ai découvert une autre sorte de roman de cet auteur grâce à toi. Bonne lecture ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Très contente d'avoir pu te faire découvrir quelque chose. Bonnes lectures à toi aussi !

      Supprimer
  2. Un roman qui saurait surement me plaire... Je ne connaissais pas du tout, du coup, je le note!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi si tu le prends !

      Supprimer