lundi 21 décembre 2015

A comme aujourd'hui de David Levithan

Titre: A comme aujourd'hui, #1

Auteur: David Levithan

Editions: Folio, Pôle Fiction

Prix: 7.75€

Genres: Romance, Contemporain, Fantastique (Oui, ceci est totalement illogique)

Synopsis: Chaque matin, A se réveille dans un corps différent, dans une nouvelle vie, et ne dispose d'aucun moyen de savoir où et « qui » sera son hôte. Une seule chose est sûre : il n'empruntera cette identité que le temps d'une journée. Aussi incroyable que cela paraisse, A a accepté cet état de fait, et a même établi plusieurs règles qui régissent son existence singulière : ne pas s'attacher ; ne pas se faire remarquer ; ne jamais s'immiscer dans la vie de l'autre. Des préceptes qui resteront les siens jusqu'à ce qu'il se réveille dans le corps de Justin, 16 ans, et qu'il fasse la connaissance de Rhiannon, sa petite amie. Dès lors, plus question de subir sans intervenir. Car A vient de croiser quelqu'un qu'il ne peut laisser derrière lui, ce jour-là, le suivant, jour après jour…

Mon avis:

Justine nous parle sans cesse de ce livre et il me tentait depuis longtemps. Une amie le possédait, et m'a gentiment proposé de me le prêter, j'ai aussitôt accepté. Ce livre a frôlé le coup de cœur !

On rencontre ici A, qui se réveille chaque  jour dans un nouveau corps. Depuis toujours, A occupe le temps d'une journée, la vie d'une personne, qu'il essaye de changer le moins possible. Jusqu'au jour où il/elle rencontre Rhiannon, ce jour-là A a envie de rester. De continuer à voir cette jeune fille. Mais son destin le rappelle et il doit changer de corps. Malgré cet obstacle de taille, il va essayer de revoir Rhiannon, et de lui faire comprendre la vérité. Pourra-t-elle accepter la vérité pour laisser libre cours à ses sentiments ?

Ce bouquin était génial ! La particularité de ce livre, c'est qu'en plus de la thématique principale qui est plutôt la vie au jour le jour et l'importance de l'apparence sur une relation, on aborde beaucoup d'autres sujets :  comme on voit une multitude de personnages différents avec des problèmes et des vies différentes, l'auteur manie à la perfection ses différentes thématiques.

Au niveau des personnages : j'ai beaucoup aimé A, très mature et altruiste. Rhiannon est une jeune fille assez ... banale en fait. Mais comme on la voit à travers les yeux de A, elle devient spéciale, et même si certains de ses choix m'ont agacés, je ne peux pas dire que je ne l'aime pas, parce que même si elle m'énerve parfois, c'est surtout parce qu'on comprend A, et qu'on a envie qu'elle aussi le fasse.

Le rythme était agréable, il y a deux petites choses qui m'ont gênés : la première c'est le début, j'ai eu un peu de mal à entrer dans le roman. J'avais l'impression de déranger, je ne sais pas trop comment exprimer ça... J'espère que vous avez compris. La deuxième c'est la fin. L'auteur commence une intrigue de dingue avec des choses surprenantes qui aurait pu amenées à une fin heureuse, mais il arrête son roman là. Je suis frustrée.

David Levithan a une plume d'une beauté incroyable ! C'est poétique et splendide ...

A part ces quelques défauts, j'ai adoré ce roman et ai été touché par cette histoire que je vous recommande et dont j'achèterai la suite ! (oui, il y a une suite mais c'est la même histoire du point de vue de Rhiannon)

Ma note:

9/10

Mes extraits:

"D'après mon expérience, il y a le désir, et il y a l'amour. Je ne suis jamais tombé amoureux de quelqu'un parce qu'il s'agissait d'une fille ou d'un garçon. Je suis tombé amoureux d'individus en raison de ce qu'ils manifestaient d'unique. Je sais que la plupart des gens ne fonctionnent pas selon cette logique, et pourtant, elle me paraît la seule valable."

"En chemin, j'accède à différents épisodes de la vie de Vic. Être né dans le mauvais corps est une des pires choses qui puisse vous arriver. C'est un défi que j'ai souvent eu à relever lorsque j'étais plus jeune, mais uniquement le temps d'une journée. à l'époque, avant d'apprendre à m'adapter - et avant d'accepter les termes de ma vie -, j'avoue avoir souffert de certaines transitions. J'adorais porter les cheveux longs, et je supportais mal de me réveiller le lendemain avec le crâne rasé de près. Certains jours, je me sentais plutôt fille, et d'autres plutôt garçon, mais cette alternance n'était pas toujours synchronisée avec les corps que j'occupais. Et puis je croyais encore les gens affirmant qu'il fallait être soit l'un, soit l'autre. Personne ne me proposait une vision différente, et j'étais trop jeune alors pour me forger ma propre opinion. Ce n'est que plus tard que j'ai compris que je n'étais ni fille, ni garçon, tout en étant les deux à la fois. "

2 commentaires: